Lancement de Ghost Rider

Ghost Rider est un jeu de machines à sous en ligne basé sur le personnage Ghost Rider du film éponyme. Johnny Blaze est un cascadeur à moto qui a vendu son âme à Satan, afin de sauver la vie de son mentor. Dans le processus, il a été recouvert par les flammes de l’enfer. Sa tête est devenue un crâne enflammé et il souffle le feu de l’enfer par sa bouche. C’est pour cela que le feu envahit le jeu de slot : les bobines sont en flammes et un anneau de flammes entoure de nombreux symboles.

Vous verrez l’âme sombre de Ghost Rider et le corps brûlant dans le feu, comme vous disposez de 2 fonctionnalités extraordinaires. De plus, il y a un jeu de bonus Ghost Hunt, où Johnny Blaze roule en sa moto à grande vitesse sur une autoroute pour chasser des fantômes. Vous disposez de 10 tentatives de les abattre – à chaque tir réussi vous serez récompensés par un prix en espèces, 3 fois votre mise. Au total, vous pouvez gagner jusqu’à 30 fois votre mise.

Au moins 3 symboles Ghost Rider sur 3 rouleaux adjacents déclenchent 10 tours gratuits avec un multiplicateur 3x, pendant lesquels vous avez la possibilité de gagner encore d’autres rotations gratuites, sans limites. D’ailleurs, le symbole Wild Johnny Blaze devient très important durant les tours gratuits.

Les joueurs aux machines à sous et les stéréotypes

Une nouvelle étude concernant le motif pour lequel les gens jouent aux machines à sous démystifie le stéréotype des personnes pauvres, sans éducation, ou des âgés qui jouent leurs retraites dans l’espoir d’un jour de salaires.

Le coauteur Sandy Chen, de l’Oregon State University-Cascades, et ses collègues ont montré que le profil le plus courant d’un passionné de machine à sous est défini par les femmes, âgées de 55 à 60 ans, ayant fait au moins le lycée. « La plupart des études sur les jeux de hasard concernent la problématique du jeu, l’atmosphère de casino ou la personnalité en général et les traits de motivation », a déclaré Chen. « Il n’y a tout simplement pas beaucoup d’informations sur le motif pour lequel les gens sont attirés par les fentes. », a-t-elle continué. Dans son étude, elle a interrogé plus de 1000 joueurs aux bandits manchots pour savoir pourquoi ils aiment les machines à sous et quelles sont leurs caractéristiques communes.

Chen a constaté que les joueurs aux machines à sous peuvent être repartis en quatre groupes. Le premier groupe est à la recherche de quelque chose à faire. Il s’agit de personnes âgées, qui cherchent à tuer le temps, à réduire l’ennui ou tout simplement à sortir de la maison – et ils sont moins motivés par des récompenses financières. Le deuxième groupe cherche le plaisir de gagner un jackpot, de se détendre et de passer un bon moment.

Les joueurs du troisième groupe tendent à être plus jeunes, moins instruits. Ils n’ont pas de grands revenus et ils sont moins susceptibles d’être mariés et propriétaires d’une maison. Leur motivation est de s’amuser et de gagner de l’argent ; ils sont attirés par les jeux thématiques ou par le plaisir de jouer. Les joueurs appartenant au quatrième groupe, ceux détendus, sont les plus scolarisés et ils jouent aux bandits manchots pour socialiser et pour le plaisir.

« L’étude suggère également quelques différences entre les joueurs aux fentes, hommes et femmes » a dit Chen. « Les femmes ont la tendance à avoir des motifs fonctionnels – l’expérience sociale, l’enthousiasme et le plaisir – alors que les hommes penchent davantage sur les récompenses financières. Ils veulent faire de l’argent. »

Analyste de casino condamné à la prison pour fraude

Tony Ahn, âgé de 29 ans, qui a perdu son emploi au milieu du scandale de tricherie, a plaidé coupable en mai pour fer de lance de la conspiration. Il a reconnu avoir trahi la confiance de son entreprise, connue sous le nom de MGM Mirage, pour gagner illégalement 863.895 dollars provenant des machines à sous.

 Ahn a utilisé sa position dans la compagnie pour identifier les clients réguliers avec des crédits inutilisés, puis il a transféré les crédits vers des cartes de joueurs contrefaites et il a recruté des gens pour jouer aux machines à sous avec les cartes dans les casinos de l’entreprise. Des crédits gagnés par des milliers de membres MGM Mirage Club, dont beaucoup vivaient à l’extérieur du Nevada, ont été volés entre juillet 2009 et juillet 2010, selon les procureurs.

En mars 2010, les autorités de l’État ont arrêté l’un des membres du groupe. Après l’arrestation, Ahn et le groupe ont pris des mesures pour couvrir leurs traces. Ils ont enterré dans le désert un ordinateur, un encodeur de cartes, un lecteur flash et des cartes de club. Cependant, quelques mois plus tard, des agents FBI ont déterré les articles et ils les ont saisi à titre de preuve.

Le juge James Mahan a ordonné lundi à Ahn de restituer la totalité du montant (soit 863.895 dollars) et de servir deux ans de liberté surveillée après sa sortie de prison. « C’est une tragédie américaine de vous voir ici », a dit Mahan à Ahn. « Vous avez beaucoup de potentiel. J’espère que vous voyiez cela comme un changement dans votre vie ». Ahn s’est excusé auprès du juge et il a promis de ne jamais entrer en conflit avec la loi. « J’ai vraiment fait une grosse erreur », a-t-il dit. « Il n’y a aucune excuse pour ce que j’ai fait ». L’avocat de Tony Ahn a dit au juge que Ahn avait « tout le talent du monde » et qu’il espère rattraper sa faute lorsqu’il sera sorti de prison.